Comité du handicap : comment adapter l’espace professionnel aux besoins des personnes handicapées ?

Mardi 9 octobre dernier, le gouvernement d’Édouard Philippe a tenu le deuxième comité interministériel du handicap de ce quinquennat. Un événement dont l’objectif était de faire avancer la cause des personnes handicapées en faisant collaborer dans la même direction l’ensemble des ministères. Cependant, les questions centrales de ce comité ont également touché les domaines de l’accessibilité, de l’emploi et des droits des personnes handicapés.

L’accessibilité au cœur de tous les problèmes

Les personnes handicapées ont de nombreux problèmes auxquels les personnes valides ne pensent jamais et la majorité d’entre eux ont un lien direct avec l’accessibilité. Le fait est que nos villes sont encore trop majoritairement pensées uniquement pour les personnes totalement valides. Le moindre handicap ou la moindre difficulté de déplacement deviennent alors rapidement paralysants.

Ce problème a de multiples conséquences, notamment pour l’emploi des personnes handicapées. Il est très difficile, lorsque notre mobilité est réduite, de postuler à un emploi éloigné de chez soi, parce que les transports en commun ne sont souvent pas pensés pour les handicapés. De même, une fois que vous trouvez un emploi, la plupart des lieux de travail ne sont pas adaptés. Pourtant, ce n’est pas si difficile.

Adapter les lieux de travail

Acheter du mobilier de bureau professionnel pas cher et adapté aux personnes handicapées n’est pourtant vraiment pas très compliqué. Les besoins en matière de mobilier de bureau des personnes handicapées ne sont effectivement pas très éloignés des besoins classiques et il n’est donc vraiment pas compliqué ou coûteux, pour une entreprise, de s’en préoccuper.

En effet, pour une personne en fauteuil roulant, c’est surtout la hauteur de la table de travail qui va généralement différer. Les fauteuils roulants sont souvent plus bas qu’une chaise de bureau. Il suffit donc, pour l’entreprise, d’investir dans des bureaux dont la hauteur est réglable. Ainsi, chaque table pourra s’adapter aux besoins et aux spécificités de chaque employé sans engendrer de coût supérieur.

Une simplification administrative

Le comité du 9 octobre a également eu pour mission de repenser les démarches administratives pour l’obtention des pensions dédiées aux personnes handicapées. En effet, plusieurs problèmes ont été dénoncés dans le système actuel : ces démarches sont longues, compliquées et parfois violentes pour une personne déjà souffrante. Puis, elles doivent être fréquemment reconduites pour prouver que votre handicap ne s’est pas amélioré.

Pour cela, le gouvernement a laissé entendre qu’il prévoyait de planifier une simplification des démarches et la mise en place d’aides dispensées à vie. Ainsi, les démarches seront moins compliquées et il ne sera pas nécessaire de les refaire au bout de quelques années. L’évaluation de votre handicap sera simplement conduite par un médecin qui, en cas d’amélioration significative, préviendra l’administration lui-même.

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *